Toxine Botulique (BOTOX®) - ISAPS

Toxine Botulique (BOTOX®)

Adoucie les marques et les rides résultant des contractions des muscles peauciers du visage.

Intervention

La toxine botulique de type A, plus connue sous le nom de BOTOX®, est une substance utilisée en chirurgie plastique pour corriger les rides d’expression gênantes sur le visage. La correction se produit car la toxine botulique paralyse temporairement les muscles causant l’apparition de ces rides. Cela permet à la peau de récupérer d’années de plissements d’yeux et de froncement des sourcils et du front.

Depuis le début des années 1990, la toxine botulique a été utilisée pour traiter des désordres tels que le clignement excessif des yeux, des spasmes du visage ou des contractions musculaires affectant des patients partiellement paralysés.

Ces utilisations ont permis d’accumuler suffisamment d’expérience pour bien connaître ce produit. Celui-ci est très sur si il est utilisé correctement. Les effets esthétiques de la toxine botulique ont été découverts il y a plus d’une décennie. Elle a été utilisée à cet effet depuis. Il existe plusieurs marques de toxine botulique disponibles* telles que le BOTOX, le Dysport® et le Xeomin®. Les meilleures indications de traitements à l’aide de toxine botulique sont dans le tiers supérieur du visage et permettent de traiter les lignes d’expression verticales entre les sourcils et les rides verticales sur le front et les pattes d’oie. Les autres formes d’utilisation sont moins communes et devraient être réalisées par des praticiens expérimentés. Un léger sous-traitement est généralement préférable. Un sur-traitement peut entrainer une diminution de l’expression du visage.

Durée

Dix à trente minutes.

Anesthésie

Aucune ou crème d’anesthésie topique.

Hospitalisation

Traitement ambulatoire.

Effets Secondaires Possibles

Immédiatement après le traitement, seuls les petits trous d’aiguille sont visibles. Faibles contusions. Quelques patients ressentent de légers maux de tête durant la première semaine.

Risques

Il n’y a pas de risques permanents pour des individus en bonne santé. La myasthénie grave est une contre-indication. Un affaissement des sourcils peut survenir dans 1 à 5% des cas; ils récupèrent toujours spontanément dans les trois à quatre semaines.

Rétablissement

L’effet est visible après trois à quatre jours et dure quatre à six mois. Si le traitement n’est pas répété, le mouvement original revient toujours spontanément.

Résultat

Correction des rides d’expression, qui s’améliore avec les répétitions du traitement. Expression du visage plus détendue.

*L’ISAPS ne fait la promotion d’aucune technique et d’aucune entreprise en particulier.

  • Bienvenue sur le Blog ISAPS

    La Société Internationale de Chirurgie Esthétique Plastique (ISAPS) a été créé en 1970 pour promouvoir l'excellence dans le domaine de la chirurgie … more

Ressources de l'ISAPS

Au même titre que les ressources suivantes fournissent une source d'information et de débat de qualité pour nos membres, nous encourageons les patients intéressés à la utiliser aussi.

Suivez-nous